Le Château de Clary La Saint Valentin

Clary et la légende de Saint Valentin

La légende de la Saint Valentin est née au Château de Clary

Le Château de Clary et la Saint Valentin

La mystérieuse légende de la Saint Valentin aurait pû être à l’origine d’une incroyable querelle de cloché : mais à qui appartiennent les célèbres reliques de Saint Valentin si « jalousement » conservées en la Collégiale, l’Eglise de Roquemaure ?

L’histoire :

En 1866, un fléau anéantit la vie économique et sociale du pays. Pour la première fois en Europe, une terrible maladie frappe la vigne, appelée à son début « Les taches de Roquemaure » : c’est le terrible phylloxéra !

Les vignerons, ayant déjà presque tout essayé pour sauvegarder leurs vignes, voient leur avenir compromis. Les prières semblent être alors la seule solution pour vaincre la terrible maladie du si réputé vignoble régional.

En ce temps là, les gens croyaient aussi à la valeur protectrice de saintes reliques, c'est-à-dire les restes du corps d'un saint personnage tels qu'ossements ou chevelure, soit d'autres objets qu'il aurait pour les croyants, sanctifiés par son contact . Les habitants de la région, tous très croyants, espéraient grâce à la venue de saintes reliques vouées à leur cause, redonner « santé et vigueur » à leurs vignes pour les protéger contre de nouveaux maux. Bref le miracle !

C'est dans cette ambiance, et à la recherche du miracle, que Maximilien Richard, riche propriétaire de Roquemaure et des fameux vignobles du Château de Clary, décide alors de partir pour Rome et d'y faire l’acquisition des reliques d’un saint protecteur...Une fois arrivé à Rome, Ce sont celles de Saint Valentin que choisira le propriétaire du Château de Clary

Un jour d’espoir :

En octobre 1868, Maximilien Richard est de retour de Rome. Il est accueilli au Château de Clary par une foule en liesse. Les reliques sont fièrement déposées au Château. Devant l’enthousiasme général, le propriétaire de Clary décide d’organiser une procession, et le 25 octobre 1868, l’évêque de Nîmes, Monseigneur Plantier, célèbre l’arrivée des reliques de Saint Valentin à Roquemaure, dans une grande liesse.

Sur la place de la Pousterle, le panégyrique de Saint Valentin est dit en présence d’une foule immense qui ensuite accompagne les reliques vers la Collégiale où désormais elles demeurent dans une chasse dorée à droite de l’autel.

Elles sont contenues dans deux boîtes, l’une dans le reliquaire supérieur, et l’autre placée sous la tête de l’effigie en cire.

Depuis, en ce jour saint, une grande fête est donnée où les danses se mêlent aux chants, le son des galoubets et des tambourins résonne sur les places du village. Les rues sont pavoisées d’oriflammes, et des arcs de triomphe ornent le village.

Mais les reliques confiées autrefois à l’évêque reviendront-elles un jour à Clary ?

Sûrement pas... mais à Roquemaure on a tout-de-même tendance à taire que la légende de Saint Valentin est bien née au Château de Clary !

Valentin Protecteur du Pays :

Désormais, Valentin veille sur ce pays de la rive droite du Rhône, sur ses habitants, unis dans un même amour ou une même amitié fondés sur la passion pour ces vignobles célèbres. Au côté des hommes et des femmes de ce pays, désormais Valentin leur donnera toujours, la volonté nécessaire pour surmonter les fléaux de la vie. Ainsi se perpétuent à Roquemaure une légende et une fête romantique : chaque année, ce temps fort de l’histoire régionale est commémoré dans le cadre des Festivités Saint Valentin, le week end le plus proche du 14 février. Peut-être qu’un jour, en cette belle occasion, les joyeux festivaliers et les amoureux pourront revivre dans l’enthousiasme la procession de Saint Valentin du Château de Clary à Roquemaure ?

Nous avons 47 invités en ligne
Le Château de Clary La Saint Valentin